Sécuriser résidents maison de retraite

 

Mieux sécuriser les résidents des maisons de retraite et des EHPAD grâce des outils de surveillance performants

De nombreux résidents des maisons de retraite et des EHPAD nécessitent non seulement des soins spécifiques, mais également une surveillance accrue. Comme il est impossible pour ces établissements d’affecter à chaque pensionnaire un garde personnel, divers dispositifs sont mis en place au sein des infrastructures et de leurs dépendances pour assurer leur sécurité.

1 - La sécurisation des pensionnaires, une priorité

Certaines personnes placées par leurs proches dans les maisons de retraite et les EHPAD souffrent parfois de pertes d’autonomie plus ou moins importantes liées à l’âge ou à des maladies comme l’Alzheimer, ou risquent de les développer. Elles requièrent de ce fait des mesures de sécurité spécifiques étant donné qu’elles peuvent se blesser ou encore se perdre dans les couloirs ou les différentes parties du bâtiment.

Compte tenu des risques encourus par leurs pensionnaires, les établissements sont tenus de mettre en place des dispositifs de sécurisation efficaces allant de la surveillance dans les chambres jusqu’au système anti-fugue.

Les mesures appliquées permettent :

  • de mieux veiller sur les résidents ;
  • d’améliorer la réactivité du personnel médical en cas d’urgence.

2 - La technologie au service des établissements médicalisés

Les progrès réalisés dans le domaine des technologies de communication et de sécurisation électroniques ont permis de concevoir des systèmes spécifiquement destinés à la surveillance en maison de retraite.

Les chambres des patients, les couloirs, les lieux communs, mais également les différents accès de l’infrastructure sont munis de capteurs, de caméras et de dispositifs d’appels en tous genres.

Ces équipements donnent au personnel de l’établissement la possibilité de détecter les risques en fonction de l’état des pensionnaires :

  • déambulation dans les couloirs ou dans les espaces extérieurs ou non autorisés ;
  • comportement inhabituel ;
  • crises diverses, etc.

Les responsables peuvent ainsi rapidement prendre les mesures qui s’imposent pour :

  • éviter les accidents ;
  • retrouver les pensionnaires qui se sont perdus dans la structure ;
  • sauver la vie des patients.

3 - Des outils de surveillance de plus en plus performants

Grâce aux innovations technologiques, les maisons de retraite, les EHPAD et les établissements médicalisés peuvent choisir parmi différents moyens de sécurisation de leurs pensionnaires :

  • la vidéosurveillance qui permet de voir ce qui se passe dans les chambres ;
  • la mise à disposition de boutons d’urgence, de médaillons ou de bracelets connectés, etc.

Certains systèmes de supervision de la sécurité en hôpital centralisent les différents signaux envoyés par les outils d’appel et les capteurs placés dans les chambres ou dans les lieux surveillés.

D’autres offrent la possibilité de transférer directement les appels ou les alertes vers les médecins et les infirmiers (ères) ; ces derniers étant équipés de récepteurs dédiés avec identification de l’appelant.