Actualités

Les solutions d’appel malade sans fil : des outils...

Les hôpitaux et les centres de santé spécialisés, mais également les maisons de retraite et les EHPAD, doivent assurer la sécurité des patients qu’ils hébergent. Fournir à ces derniers des...

Nos partenaires

Système appel malade filaire IP

 

Solution d’appel malade : les systèmes filaires IP

Les nombreuses innovations technologiques ont permis de développer de meilleurs outils de communication pour les hôpitaux et les établissements médicalisés. Parmi les plus efficaces figurent les dispositifs d’appel malade filaires qui fonctionnent grâce au système IP.

A - Des dispositifs de plus en plus performants

Les modèles de solution d’appel d’infirmière filaire les plus simples consistent en un bouton ou une tirette reliée à un signal sonore ou lumineux installé au niveau de la porte de la chambre du malade, parfois les deux. La lumière ou la sonnerie restait allumée jusqu’à ce qu’un médecin ou un infirmier arrive et l’éteigne.

Sur certains systèmes, les appels sont centralisés vers la salle de garde et le récepteur permet aussi d’identifier le malade en détresse via le numéro de sa chambre.

Avec le développement de la technologie IP, les dispositifs actuels ont évolué. Aujourd’hui, ce sont plus de simples moyens pour les patients de demander de l’aide en cas d’urgence. Bien sûr, ils ont gardé cette fonction première, mais offrent également de nombreuses autres possibilités.

B - Priorité à la sécurité des patients et des résidents

La principale raison de l’installation de systèmes d’appel malade dans les hôpitaux, les centres de santé spécialisés et les établissements d’accueil médicalisés (EHPAD et maisons de retraite) est la sécurisation des patients et des résidents.

La technologie IP permet d’optimiser les fonctions de surveillance, mais aussi la réactivité du personnel médical. Tous les appels sont reliés à une centrale, identifiés puis presque instantanément transférés vers les médecins et les infirmières, également équipés de récepteurs dédiés.

Les terminaux (émetteurs) placés dans les chambres sont généralement paramétrables en fonction des besoins et de l’état des malades.

Les modèles les plus sophistiqués offrent la possibilité de passer des appels vocaux. D’autres sont dotés de capteurs de mouvement et signalent automatiquement l’absence d’activité prolongée des personnes qui sont sous surveillance permanente.

C - Le confort, le divertissement et beaucoup plus

Il existe en outre des systèmes munis de toutes sortes de fonctionnalités permettant d’optimiser le confort des patients qui ne peuvent pas sortir de leur chambre.

Certains dispositifs sont reliés à la domotique de la pièce et offrent la possibilité de contrôler la lumière, la fermeture des volets, etc.

D’autres sont dotés de télécommande pour lancer la musique ou allumer la télévision (si la chambre est équipée notamment).

Certains appareils sont évolutifs et peuvent également accueillir :

  • des outils de gestion des données des patients ;
  • des logiciels de planning de soin, avec historique, faciles à déployer et à utiliser pour assurer une prise en charge optimale et personnalisée de chaque malade ou de chaque résident.